Brussels Airport,
09
Mai
2019
|
14:54
Europe/Amsterdam

Une hausse de fréquentation allant jusqu’à 2,3 millions de passagers en avril

Déclin du transport de marchandises lié à la tendance économique négative et aux perturbations chez skeyes

En dépit du développement d’un certain nombre de compagnies aériennes, Brussels Airport a accueilli en avril près de 2,3 millions de passagers, ce qui représente une hausse de fréquentation de 1,5% par rapport à avril 2018. Le transport de marchandises a diminué de 6,9% par rapport au même mois de l’année dernière, un phénomène qui correspond à la tendance observée au sein d'autres aéroports (de fret), ajouté aux impacts des perturbations chez skeyes.

Passagers

En avril, Brussels Airport a accueilli près de 2.286.771 passagers, ce qui représente une hausse de fréquentation de 1,5% par rapport à avril 2018. Malgré cette augmentation, un certain nombre de développements au sein des compagnies aériennes ont eu un impact négatif sur le résultat.

WOW Air et Flybmi ont déposé leur bilan et cessé leurs activités. Les activités de Flybmi à Brussels Airport ont été partiellement reprises par Loganair. Une grève a été déclenchée au sein de SAS, entraînant ainsi l'annulation de nombreux vols.

Le nombre de passagers locaux a augmenté de 3,2% par rapport à avril 2018. Le nombre de passagers en transfert a augmenté de 1,1% par rapport au même mois de l’année dernière. Le nombre de passagers à l'arrivée (-0,3%) n’est pas en ligne avec le nombre de passagers au départ. Ceci peut s’expliquer en raison des vacances de Pâques, qui tombaient cette année totalement sur le mois d'avril, mais aussi en raison du 1er mai, en milieu de semaine, et du début des ‘vacances de mai’ aux Pays-Bas, qui avaient déjà débuté en avril.

Pour les vols court-courrier, les plus fortes hausses ont été enregistrées chez Ryanair, Vueling, Aeroflot, Iberia, Lufthansa, Swiss et Finnair.

Pour les vols long-courrier, les plus grandes croissances sont à noter chez Brussels Airlines, Ethiopian, Qatar Airways, Etihad, Air Canada et ANA. La compagnie Emirates a temporairement limité le nombre de passagers vers l’Europe en raison de travaux réalisés sur une piste d'atterrissage à Dubaï et, par conséquent, la compagnie aérienne ne propose non plus deux, mais un seul vol par jour en direction de Bruxelles.

Fret

Le transport de marchandises à Brussels Airport a connu une baisse de 6,9%. Cette baisse s’explique par l’impact négatif de la tendance du marché du fret aérien européen. Depuis l’année dernière, le secteur du transport de marchandises connaît un ralentissement. Quant à celui du full cargo, il a connu une baisse particulièrement forte de -20,3% en comparaison avec le mois d'avril de l’an passé. Saudia Cargo a également cessé ses activités à Brussels Airport.

En outre, un certain nombre de vols de fret ont été annulés en raison de la fermeture de l'espace aérien - principalement pendant la nuit et tôt le matin - provoquée par le manque de personnel chez skeyes. Cela se reflète principalement dans la baisse de 8,4% des services express observée par rapport à la même période l’année dernière. L'augmentation du commerce électronique provoque une diminution des volumes transportés, mais avec plus de produits de valeur.

Le fret à bord de vols de passagers a connu une baisse de 6%, tandis que le fret camionné est en hausse de 6,5%. Ce constat confirme le rôle joué par Brussels Airport en tant qu’importante plateforme de distribution logistique belge.

Vols

Le nombre de vols passagers a diminué de 0,5% par rapport au mois d’avril de l’année dernière, alors que le taux d’occupation à bord a connu une hausse de 1,5%. Le nombre de passagers par vol est passé de plus ou moins 130 passagers à une moyenne de 133 passagers par vol.