Brussels Airport,
09
Mars
2020
|
16:50
Europe/Amsterdam

Impact restreint du coronavirus sur les chiffres de fréquentation de février, les prochains mois s’annoncent plus difficiles

Brussels Airport poursuit la communication, la sensibilisation et la préparation autour du coronavirus auprès de tous les acteurs présents à l’aéroport

En février, Brussels Airport a accueilli plus d’1,7 million de passagers, soit une hausse de 6% par rapport à février 2019. Cependant, cette hausse doit être nuancée entre autres par le décalage des vacances de Carnaval et l’année bissextile. Sans cela, la croissance aurait été négative. Les prochains mois seront plus impactés, avec notamment l’annulation de nombreux vols vers l’Italie. Dans ce contexte, Brussels Airport, qui suit les directives du SPF Santé publique, donne la priorité à l’information, la sensibilisation et la préparation de tous les acteurs présents à l’aéroport.

‘Le secteur de l’aviation traverse une période difficile’, explique Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport Company. ‘A Brussels Airport, le mois de février a été inférieur aux prévisions suite à l’impact du coronavirus. Les conséquences seront plus importantes sur les mois de mars et avril avec de nombreuses annulations de vols. Nous continuons à informer, sensibiliser et préparer tous les acteurs opérant à l’aéroport pour prendre les mesures spécifiques supplémentaires qui pourraient être demandées par le SPF Santé publique. Nous sommes persuadés que le secteur surmontera cette crise, même si elle aura assurément des répercussions économiques durant une bonne partie de l’année, en particulier pour les voyages professionnels.’

Passagers

Le mois dernier, 1.738.988 passagers ont franchi les portes de Brussels Airport, soit une hausse de 6% par rapport au même mois de l’année dernière. La croissance se constate tant pour les passagers locaux que les passagers en transfert. A noter cependant que le mois de février 2019 avait connu la grève nationale du 13 février qui avait cloué tous les avions au sol. Février 2020 a, pour sa part, connu une journée supplémentaire (29/02), ainsi que les vacances de Carnaval qui s’étaient déroulées en mars en 2019. Ce qui explique en grande partie les résultats du mois dernier. Les effets du coronavirus se sont fait particulièrement ressentir sur les vols vers la Chine et l’Italie.

Le résultat pour l'ensemble du mois de février est donc inférieur aux prévisions. Sans les décalages de calendrier expliqués ci-dessus, la croissance aurait même été négative. Les premières indications pour mars vont dans le sens d’une diminution importante du nombre de passagers, en particulier pour les déplacements professionnels.

Cargo

En février, 51.343 tonnes de cargo ont été transportés à Brussels Airport, soit une légère baisse de 1,6% par rapport à février 2019. Tout comme pour les vols passagers, l’impact du coronavirus a principalement affecté les vols de et vers l’Asie. Le fret à bord d’avions passagers se porte mieux, tout comme les services express.

Information, sensibilisation et préparation de tous les acteurs de l’aéroport pour faire face au coronavirus

Depuis janvier, Brussels Airport est en contact quotidien avec le SPF Santé publique et applique scrupuleusement les procédures exigées. Le SPF Santé publique affirme qu’il n’y a actuellement pas de risque accru pour les personnes passant par l’aéroport ou y travaillant et insiste sur l’importance d’une bonne hygiène, entre autres des mains.

Brussels Airport est fortement engagé dans la prévention, l'information et la sensibilisation de ses passagers, de son personnel et de ses partenaires, notamment via ses canaux de communication internes et externes. Des réunions quotidiennes avec les différents partenaires opérationnels de l’aéroport permettent l’échange d’informations les plus récentes. Les conseillers en prévention des entreprises présentes à Brussels Airport ont également participé à des réunions et sessions d’information. Ils sont dès lors préparés à agir, avec leurs équipes, sur le terrain si nécessaire.

En tant qu'aéroport, Brussels Airport est prêt à mettre en œuvre rapidement toute mesure supplémentaire qui serait décidée par le SPF Santé publique. L’expérience passée de Brussels Airport, notamment avec le virus Ebola, lui permet d’être préparé à agir immédiatement et à coordonner, avec les différents acteurs, une telle situation au mieux.