Brussels Airport,
15
Avril
2020
|
11:33
Europe/Amsterdam

60 % de passagers en moins et 14,6 % de fret en mois au mois de mars

Brussels Airport reste ouvert pour relier la Belgique au reste du monde dans les conditions les plus sûres.

Au mois de mars, à peine 800 000 passagers ont voyagé via Brussels Airport. Une diminution importante par rapport au mois de mars 2019, lors duquel près de 2 millions de passagers avaient été enregistrés. Le coronavirus a plombé les chiffres de semaine en semaine. Durant la dernière semaine de mars, l’aéroport enregistrait un repli de 95 % du nombre de passagers. Le fret aérien a également été confronté à un repli de la demande, de 14,6% par rapport au même mois l’an dernier. Le cargo reste, en cette période, indispensable pour l’approvisionnement de notre pays, car grâce au fret aérien, des produits essentiels comme des médicaments et produits médicaux peuvent rapidement être livrés. Le nombre de vols a diminué de 40 %.

Nombre limité de vols de passagers, opérés dans les conditions les plus sûres qui soient

Le coronavirus a eu un impact majeur sur le trafic aérien au mois de mars, et il sera plus marqué encore au mois d’avril. Le mois de mars a commencé par impacter les voyages d’affaires et les vols vers l’Asie et l’Italie, auquel se sont ensuite ajoutés la limitation des vols vers les États-Unis. Dans le courant du mois, des mesures poussées ont été instaurées à l’échelle mondiale pour endiguer la propagation du virus, et les voyages non essentiels ont été interdits.

Brussels Airport applique de manière stricte les directives sanitaires du gouvernement. Depuis le début de la crise du coronavirus, Brussels Airport est en contact étroit avec le SPF Santé Publique et mise au maximum sur l’information et la sensibilisation du personnel et des passagers. Depuis l’instauration de mesures strictes, le personnel de l’aéroport fait également au maximum appel au télétravail, et les opérations nécessaires se font moyennant le respect de mesures d'hygiène supplémentaires afin de préserver la sécurité et la santé des passagers et du personnel.

Passagers

Au mois de mars, 796 743 passagers ont été enregistrés à l’aéroport de Brussels Airport, ce qui correspond à un repli de 60,1 % par rapport à mars 2019. Le nombre de passagers en partance a reculé de 62,8 %, le nombre de passagers arrivant ayant suivi la même tendance, mais moins marquée toutefois en raison du nombre élevé de rapatriements (-57,6 %).

Ce net repli des chiffres des passagers a également induit un recul important du taux d’occupation des vols : le nombre moyen de passagers par vol est passé de 129 à 94.

La baisse du nombre de passagers s’est accentuée de semaine en semaine : la première semaine du mois de mars, elle était de 19 %, pour ensuite passer à 39 % la deuxième semaine, 73 % la troisième semaine et 95 % la quatrième semaine du mois de mars. Ces chiffres sont en comparaison à la même période en 2019.

Les compagnies aériennes ont également été très nombreuses à se voir obligées, en raison de la crise, de supprimer des vols voire entièrement interrompre leurs activités. Depuis début avril, seules 14 compagnies aériennes sont encore actives à Brussels Airport. 10 compagnies aériennes en Europe : Aegean Airlines, Finnair, Alitalia, Bulgaria Air, Ryanair, Iberia, KLM, Lufthansa, Swiss, Croatia Airlines ; et 4 compagnies aériennes intercontinentales : Emirates, Ethiopian, Hainan et Qatar Airways. Notre pays reste de cette façon reliée au reste du monde. Dans le cadre du nombre limité de vols essentiels qui ont encore lieu, l’aéroport permet à de nombreux passagers de regagner leur pays d’origine.

Fret

Le volume de fret à Brussels Airport a diminué de 14,6 % en mars 2020 par rapport à mars 2019. La baisse de la demande s’explique par l’arrêt de nombreuses entreprises en Belgique et en Europe à cause de la crise du coronavirus. Mais on assiste également à une forte diminution de la capacité, que l’on explique surtout par la quasi disparition du transport de fret à bord d’avions de passagers et de la suppression de vols long-courriers.

Le fret à bord d’avions de passagers a reculé de 26,7 % en mars. Le segment des vols full cargo a signé un repli de 2,1 % et les services express sont restés quasi stables, avec une légère hausse de 0,1 %.

Au niveau des vols de fret également, on constate une importante disparité entre le début du mois, où l’impact était encore limité, et la fin du mois. Les semaines et mois à venir s’annoncent volatiles. En raison de la disparition d’encore plus d’avions de passagers transportant du fret, on assiste à une hausse de la demande en full cargo, à laquelle il n’est pas toujours possible de répondre. Des itinéraires ont également été modifiés, et des nouvelles compagnies ont fait leur entrée à Brussels Airport, comme récemment Silk Way Airlines, Amerijet et Suparna Airlines.

Le fret aérien est en cette période plus important que jamais. Le fret aérien permet de rapidement obtenir des biens essentiels, médicaments, produits médicaux et denrées alimentaires. Brussels Airport est depuis quelques années leader international dans le domaine du transport de produits pharmaceutiques et biotechnologiques ; des secteurs clés pour notre pays.

Vols

Le nombre de mouvements de vol a accusé un recul de 39,9 % par rapport à mars 2019. Le nombre de vols passagers a diminué de 45,2 % à cause de la crise du coronavirus.