Nouvelles stations-service à Brussels Airport

Brussels Airport Company a lancé un appel d’offres pour les deux stations-service publiques installées sur le terrain de l'aéroport. À l’offre actuelle de carburants classiques des stations-service publiques, l'exploitant aéroportuaire désire ajouter de nouvelles formes d'énergie pour véhicules comme l’électricité, le GNC (gaz naturel comprimé) et le GNL (gaz naturel liquéfié). De nouvelles stations-service devront être construites à cet effet.

Deux stations-service publiques existent actuellement dans le périmètre de Brussels Airport, l’une après la sortie du terrain de l'aéroport et l’autre à Brucargo. Le contrat d’exploitation de ces stations-service expire d’ici un an. C’est pourquoi Brussels Airport Company lance aujourd’hui un nouvel appel d’offres.

Afin de stimuler leur utilisation sur et autour de l’aéroport, Brussels Airport Company souhaite que le futur exploitant des stations-service tienne compte de nouvelles formes d'énergie pour véhicules plus écologiques, comme l’électricité et le GNC pour les voitures de tourisme et utilitaires légers, et le GNL pour les camions. L’absence d’une station-service proposant ces carburants dans les environs retient les entreprises et particuliers d’opter pour eux. Brussels Airport entend lever ce frein dans son environnement immédiat. Brussels Airport Company elle-même a d’ailleurs déjà investi dans l’acquisition de véhicules de service roulant au GNC et un appel d’offres est en cours pour des bus électriques qui transporteront les passagers sur le tarmac.

L'exploitant aéroportuaire veut que les nouvelles stations-service soient aménagées de manière flexible, avec l’offre actuelle de carburants et de formes d'énergie pour véhicules, et la possibilité d’une extension ultérieure à d’autres formes d'énergie comme, par exemple, l’hydrogène. Brussels Airport Company envisage un projet de station-service moderne, avec des services supplémentaires comme une boutique et une boulangerie.

Les stations-service publiques actuelles n’offrant aucune possibilité d’extension à leurs emplacements actuels, il faudra chercher de nouveaux lieux d'implantation pour permettre ladite extension. Aucune nouvelle implantation n’a encore été déterminée pour la station-service située à la sortie du terrain de l'aéroport. Pour celle située à Brucargo, il a été décidé d’installer une nouvelle station-service sur le terrain faisant face à la station actuelle. Les travaux pourraient débuter en 2018.

<< Retour au Sommaire