Le transport de passagers et de fret se rétablit à Brussels Airport après les attentats du 22 mars

19 mai 2016

En mars et avril, Brussels Airport a accueilli respectivement 1,2 et 1,1 million de passagers. Ces chiffres représentent une chute de 29,1% pour le mois de mars et de 46,5% pour le mois d’avril par rapport aux mêmes mois de l’année dernière. Le volume de fret a accusé une baisse de 20,9% par rapport au mois de mars 2015. En avril, le recul était de 1,5%. Ces diminutions résultent de l’arrêt temporaire des activités de Brussels Airport consécutivement aux attentats du 22 mars dans le hall des départs de l’aéroport. Ces dernières semaines, l’aéroport affiche une croissance du taux d’occupation des vols et du transport de fret. Un peu plus d’un mois après les attentats, la confiance des passagers et des clients (de fret) se rétablit à Brussels Airport.

Passagers
Brussels Airport a reçu 1 214 485 passagers en mars, soit un recul de 29,1% par rapport à mars 2015. En avril, l’aéroport a pu accueillir 1 074 538 passagers, soit une chute de 46,5% comparativement au mois d’avril de l’année dernière. Ces diminutions sont consécutives à l’arrêt temporaire du transport de passagers du 22 mars au 3 avril.

Du 1er au 21 mars, le nombre de passagers avait augmenté de 7,3% par rapport à la même période de l’année dernière. Cette croissance résultait de l’extension des activités de différentes compagnies aériennes, dont Brussels Airlines, à Brussels Airport.

Le 22 mars, les activités commerciales de transport de passagers ont été arrêtées jusqu’au 3 avril. Par la suite, l’aéroport a pu redémarrer avec 20% de capacité maximale pour les passagers au départ. Le taux d’occupation des appareils a augmenté de semaine en semaine, jusqu’à 70% dans la seconde moitié d’avril, ce qui révèle le retour de la confiance des passagers.

Fret
Les volumes de fret à Brussels Airport au cours des mois de mars et d’avril ont également été influencés par les attentats du 22 mars. Les vols tout-cargo ont pu redémarrer le 24 mars, mais en raison de l’arrêt des activités de transport de passagers jusqu’au 3 avril, il n’était pas possible de transporter des marchandises à bord des vols de passagers.

En mars, le transport de fret a accusé une baisse de 20,9% par rapport à mars 2015. Le recul dans les trois segments est à imputer aux conséquences des attentats du 22 mars.

Le segment des vols tout-cargo et les services express se sont rapidement rétablis et renouent avec la croissance en avril. Le segment des vols tout-cargo enregistre une augmentation de 29,8%, et les services express, de +3,2%, par rapport à avril 2015. Dans le segment des vols tout-cargo, Brussels Airport accueille à nouveau Ethiopian Airlines Cargo, qui a repris ses activités sur l’aéroport le 26 mars, et les a même élargies, comme annoncé.

La baisse de 39,1% du transport des passagers est totalement à imputer au nombre limité de vols de passagers et à la contraction du nombre de vols longue distance au cours des mois de mars et d’avril. La plupart des destinations sont à nouveau desservies au départ de Brussels Airport courant avril, ce qui a permis d’augmenter progressivement le transport de marchandises sur les vols passagers.


Mouvements
En raison des circonstances exceptionnelles, il est difficile de procéder à une comparaison du nombre de mouvements sur Brussels Airport pour les mois de mars et d’avril. Dans la période précédant les attentats (jusqu’au 21 mars), l’on avait noté une augmentation limitée du nombre de mouvements, soit 1,9% de mieux que pour la même période en 2015. L’augmentation est presque fois quatre fois moindre que l’augmentation du nombre de passagers au cours de la même période (+7,3%).

 

results_APR_2016

 

results_1603

<< Retour au Sommaire
Disclaimer - © Brussels Airport Company