Mesures impératives pour rétablir les opérations à Brussels Airport

16 mai 2013

Le Secrétaire d’Etat à la Mobilité et Brussels Airport ont décidé d’un commun accord de prendre un certain nombre de mesures impératives visant à rétablir les opérations à Brussels Airport.

Mercredi soir les syndicats et la direction de Swissport sont parvenus à un accord, signé par le médiateur social.  Malgré cet accord, une partie du personnel à refusé de reprendre le travail.  L’accord contient tant des mesures concrètes avec effet immédiat, qu’un engagement de la part de la direction de Swissport de poursuivre les négociations nécessaires dans les prochaines semaines.  Il est dès lors inacceptable que des membres du personnel ne respectent pas cet accord et refusent de reprendre le travail.

Brussels Airport et le Secrétaire d’Etat à la Mobilité ont initialement laissé amplement le temps à la négociation et regrettent profondément que l’accord conclu ne soit pas respecté par tout le personnel.

Cette longue grève, qui dure depuis dimanche, n’a pas seulement un énorme impact pour les milliers de passagers.  En effet, cette grève a également des conséquences sur l’image de marque de Brussels Airport et de ses partenaires ainsi qu’une immense perte  économique pour toutes les entreprises de l’aéroport et pour la Belgique en général.

Le Secrétaire d’Etat à la Mobilité et Brussels Airport ont décidé de prendre des mesures impératives à partir de 14 heures aujourd’hui, à savoir :

-La saisie du matériel de Swissport conformément aux dispositions de leur licence

-Le refus d’accès au tarmac et aux autres zones sécurisées au personnel de Swissport refusant de reprendre le travail et n’ayant donc pas de raison d’emprunter ces zones

- L’application d’une astreinte si l’accès à l’infrastructure de l’aéroport est bloquée et/ou les opérations aéroportuaires sont impactées.

En parallèle, le Secrétaire d’Etat à la Mobilité, Melchior Wathelet, a entamé les consultations avec Brussels Airport, les agents en escale et les syndicats dans le but de créer un statut commun pour le personnel des agents en escale.  «Cela  devrait améliorer la sécurité de l’emploi au profit des travailleurs, des employeurs, de l’aéroport et des voyageurs» ajoute Melchior Wathelet.

<< Retour au Sommaire
Disclaimer - © Brussels Airport Company