Steven Goeman, responsable du projet Connector

Steven Goeman, responsable du projet Connector, se repenche sur une période mouvementée mais passionnante. Il se souvient de quelques discussions « épiques » … mais est encore empli de fierté chaque fois qu'il voit le Connector.

Une rétrospective du projet vu par son responsable.

« Le projet a débuté en janvier 2011 mais je ne m'y suis joint qu'en décembre 2011. L'un des objectifs principaux, si pas l'objectif principal, était d'améliorer l'expérience des passagers. Nous voulions entre autres raccourcir la ‘durée de connexion’ entre l'enregistrement et les portes d'embarquement et permettre aux passagers d'observer l'activité sur le tarmac », explique Steven Goeman.

« La phase de conception m'a laissé le souvenir de quelques discussions 'épiques' », se souvient-il en souriant. « L'un des thèmes de discorde était la répartition entre l'espace commercial et opérationnel. Une autre discussion animée concernait la largeur du bâtiment : 47 ou 51 mètres ? L'ensemble du concept devait aussi permettre des changements futurs et il s'agissait donc d'intégrer un peu de ‘souplesse’ dans le béton. »

« Lorsque je repense au délai de construction serré, aux contraintes et exigences dues aux activités de l'aéroport, je suis très content d'avoir été entouré d'une équipe de personnes compétentes. L'attention portée au projet par la direction a aussi contribué à la réussite du Connector », estime Steven Goeman.

Comme le projet s'étendait sur une longue période, il a parfois fallu l'adapter : changements de la législation, prévisions de fréquentation, choix stratégiques affinés… Et ce n'était pas le seul défi pour le responsable du projet. « Outre ces changements au fil du temps, je devais aussi concilier des intérêts divers dans un environnement assorti de contraintes importantes, parmi lesquelles les délais et budgets restreints mais aussi le fait que l'aéroport devait rester opérationnel. »

« La mobilisation de l'équipe de projet, de la direction et, en fait, de tout Brussels Airport Company a permis au projet de bien avancer. Alors qu'il touche à son terme, on sent le stress monter un peu chez tout le monde mais aussi l'impatience de voir s'ouvrir ce nouveau chapitre pour l'aéroport. »

« Personnellement, je suis encore empli de fierté lorsque je me trouve sur le tarmac devant le Connector, dans l'un des locaux techniques, sur la plateforme de screening, dans la zone commerciale… Le sentiment d'avoir joué un rôle dans un projet d'une telle envergure dans le plus grand aéroport du pays est un bon remontant dans les moments un peu difficiles. Je suis fier d'avoir pu réunir, mobiliser et motiver des personnes aux intérêts différents autour du projet et d'avoir atteint ainsi le résultat attendu. »
Disclaimer - © Brussels Airport Company