Head of Environment Christel Vandenhouten

L’utilisation maximale des ressources naturelles dans le Connector.  C’est pour Christel Vandenhouten, en tant qu’Head of Environment, la réalisation principale de ce nouveau bâtiment dans le domaine de la durabilité et de l’environnement.

“L’empreinte énergétique du bâtiment est minime pour un bâtiment de cette taille”, ajoute Christel.  “Les normes d’isolation sont très strictes.  La valeur K  imposée par la loi est de 40, mais le Connector fait encore mieux et obtient une valeur K de 20.  C’est un beau résultat pour un bâtiment de cette taille. Le bâtiment est aussi très économique en énergie grâce à - entre autres - l’utilisation maximale de la lumière du jour. ” 

En outre, des installations techniques dernier cri (par ex. pour le refroidissement) et de l’éclairage LED ont été utilisés pour limiter autant que possible la consommation d’énergie.

 “Ce qui était également très important pour notre département était le bilan énergétique.  Nous voulions donc utiliser au maximum les sources d’énergie alternative et avons effectué une étude pour définir quelles techniques seraient les meilleures pour le Connector : panneaux solaires, un champ de puits géothermiques, ou le stockage géothermique.”

 “L’étude a démontré que le système de stockage géothermique s’avère le plus avantageux pour nous sur un plan technique, opérationnel et financier.  Avec l’utilisation du stockage géothermique nous récupérons la température des eaux souterraines afin de refroidir le bâtiment en été et chauffer le bâtiment en hiver. Grâce à cette technique Brussels Airport est novateur et je suis ravie que nous pouvons réaliser cela dans le Connector, ce qui n’est pas évident dans un environnement opérationnel tel qu’un aéroport.”


 

Disclaimer - © Brussels Airport Company